Au cœur de la faille de San Andreas

Au cœur de la faille de San Andreas

Mots Clés :

faille de San Andreas, Que faire ?, Que voir ?, seismes
Au cœur de la faille de San Andreas

Visite des entrailles de la faille qui fait trembler l’Amérique.

Elle sommeille, elle ne fait plus de bruit et on l’oublierait presque… Et pourtant elle va se réveiller. Ce n’est pas votre petite nièce pendant la sieste, mais la faille de San Andreas, cette fêlure qui semble plonger au cœur de la terre et menace de (presque) couper la Californie en 2. Qui est-elle, où est-elle ? Quelques infos sur cette faille qui fait trembler les chaumières californiennes.

La faille de San Andreas en quelques chiffres

  • La faille s’étire sur 1300 km de long et environ 140 km de large, depuis Cape Mendicino jusqu’à la frontière mexicaine bien plus au sud.
  • La faille se serait formée il y a 30 millions d’années, suite à des séismes successifs, qui ont transformé les roches de l’époque en ce sable que vous foulez désormais sur place.
  • Tous les ans, elle est responsable d’environ 200 séismes plus ou moins violents qui secouent la Californie.
  • Cette faille transformante, ou faille coulissante, c’est à dire qu’elle se situe sur le bord des plaques tectoniques, est responsable d’un décalage de 3,4 à 5,5 centimètres par an.
  • La faille de San Andreas est en réalité composée de 3 sections : nord, centrale et sud.

La section nord englobe notamment San Francisco et reste la section la plus menaçante ; c’est celle qui a été la cause du pire séisme de Californie en 1906, qui a ravagé 80% de la ville.

La section centrale n’inquiète guère et ne produit généralement pas de séismes importants.

La section sud concerne Los Angeles, et a été victime d’un gros séisme en 1857 ; les tremblements de terre y sont fréquents.

  • Le monde de la géologie garde la faille en permanence dans sa ligne de mire, et guette le jour où elle se réveillerait : le « Big One » serait le plus terrible jamais recensé aux Etats-Unis ; d’une magnitude de 8 ou plus sur l’échelle de Richter, il pourrait provoquer un déplacement de 6 mètres de la faille.

Le géant endormi de Californie

Cet article vous est présenté par...
La faille fascine autant qu’elle inquiète ; les plaques tectoniques Pacifique et Amérique Nord se cherchent un peu, fricotent et se frottent, mais les 2 s’éloignent. La plaque Amérique se dirige vers le sud, lorsque la plaque Pacifique préfère le nord, et ce que les sismologues craignent le plus en soi c’est un réveil de cette plaque sud, qui n’a pas bronché depuis 1850.

Vue d’en haut, la faille a des allures de simple vallée étroite, qui serpente dans le désert. Elle marque donc la frontière très risquée entre les 2 plaques d’Amérique Nord et Pacifique.

Vue de l’intérieur, la crevasse a parfois des allures de planète abandonnée : le sol laiteux est entouré de grands rochers de granit de plus de 10 mètre de haut. Ici et là des touffes de palmiers, qui semblent surgies de nulle part, et on soupçonne des serpents à sonnettes de venir se dorer au soleil lorsqu’on a le dos tournée – ou pas.

Par ici la visite

Vous l’aurez compris, la faille se déroule sur plus de 1,000 km ; le meilleur endroit pour en avoir un véritable aperçu reste toutefois près de Palm Springs.

Tout seul

Les plus débrouillards peuvent tout à fait visiter la faille comme des grands, bien équipés (chaussures de marche, bouteilles d’eau, casquette et crème solaire, car ça tape !).

En groupe

Sinon, différentes sociétés proposent des tours de la faille, souvent à bord d’une bonne grosse Jeep ou d’un Hummer imposant – ça ne conviendra donc pas à tout le monde. En voici quelques unes :

De loin

Plus vous vous éloignez de Palm Springs, moins la faille est impressionante, mais il y a tout de même des endroits plus au nord où vous pouvez être témoin de ce spectacle géologique hors du commun.

  • Parkfield, qui s’est auto-proclamée « earthquake capital of the world », car, depuis 1857, la ville ressent un séisme de magnitude 6 ou plus environ tous les 12 à 32 ans (avec une moyenne de 22 ans). La ville est très fière de son « bent bridge » , son pont tordu, qui s’est déformé au fil des ans à cause des séismes qui agitent le sol sur lequel il est construit.
  • Pinnacles National Park, au sud de San José, dont certains rochers se sont déplacés du volcan auquel ils étaient attachés de 314 kilomètres en 23 millions d’années pour arriver là.
  • San Juan Bautista, où une jolie petite mission espagnole est sagement installée sur la faille, mais (protégée ?) elle n’a jamais été engloutie.Ca se paase
  • Los Trancos Open Space Reserve, où la faille se faufile pendant environ 1,5 km. Vous y verrez aussi une belle petite faille causée par le terrible tremblement de terre de 1906, d’une magnitude de 7,8.

Pour obtenir plus d’informations rendez-vous sur : SanAndreasFault.org

Photos

All Content by French District is licensed under a
Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 3.0 Unported License.
© 2016 French District. All Rights Reserved, tous droits réservés.