Les Harlem Globetrotters, les rigolos du ballon rond

Les Harlem Globetrotters, les rigolos du ballon rond

Mots Clés :

Basketball, equipe, événement, Harlem Globetrotters, match, spectacle, sport
Les Harlem Globetrotters, les rigolos du ballon rond

Quand jouer au basket est vraiment un jeu.

Ils sont grands, ils sont athlétiques, ils sont doués, seulement voilà, ils « jouent » avec le basketball plutôt qu’ils ne jouent au basket. Les Harlem Globetrotters, cette équipe composée de pros du ballon orange mais qui amusent leur public de grimaces et d’acrobaties en tous genres, parcourent les Etats-Unis pour votre plus grand bonheur. Présentation d’une équipe pas comme les autres.

Du basket avec des athlètes…

Ils ont participé à plus de 20,000 matches, et enflamment le parquet depuis plus de 85 ans, non pas tant pour leurs claquettes ou slamdunks, mais plus pour leurs véritables « jeux ». Les Harlem Globetrotters ont cette particularité de jouer et d’épater leur public en même temps, de leurs grimaces et acrobaties.

Cet article vous est présenté par...
Lancée en 1926 sous le nom de « Savoy Big Five » par Abe Saperstein, alors âgé de 24 ans, l’équipe prend le nom de Harlem New York Globetrotters un an plus tard, sans aucun rapport avec leur situation : non seulement elle était formée à Chicago, mais en plus ils ne parcouraient pas du tout le monde.

Les Harlem Globetrotters, ou Globies, ce sont donc à la base des joueurs de basket de couleur – qui n’étaient à l’époque pas acceptés dans les ligues majeures – qui forment une équipe au niveau tout à fait respectable. L’année de leur 1,000ème match, en 1934, ils terminent avec seulement 2 défaites sur 152 matches gagnés.

A basket qui sème la fête

C’est justement vers la fin des années 30 que les joueurs commencent à offrir au public leurs plus belles grimaces et mimiques, signature de l’équipe. Ils continuent leur petit bonhomme de chemin, s’appuyant notamment sur le fameux joueur Reece Tatum, surnommé la « Goose », inventeur de la technique aérienne du bras roulé et dont le numéro de maillot 50 a été retiré par les Globies à la fin de sa carrière.

Avec la sélection du premier joueur noir dans une équipe de basketball de NBA, les Celtics de Boston, en 1950, les Globe Trotters connaissent une période d’essoufflement et surtout de désertion.

Vers les années 60-70, les Globies sont davantage connus du grand public pour les clowneries que pour leurs prouesses sportives. Ils sont les invités de nombreuses émissions, sont représentés dans des dessins-animés, apparaissent dans des séries… Bref, le concept devient globetrotter après tout.

Voir les Harlem Globetrotters et plus encore

Les Globies parcourent aujourd’hui le territoire, et se produisent au cours de spectacles hauts en couleur. Une fois vos tickets achetés, vous avez la possibilité de compléter l’expérience en optant pour un « MagicPass » et passer un peu de temps avec l’équipe de choc, vous pouvez également les choisir pour célébrer votre anniversaire, ou assister à un match.

Si vous êtes plutôt un pro du ballon, et savez faire quelques galipettes, vous pouvez nourrir l’espoir d’être un jour sélectionné par l’équipe. Vous serez dans leur ligne de mire si vous remportez une compet’ nationale de slamdunk, si vous vous démarquez dans votre équipe de Division II – même si alors vous avez toutes les raisons de préférer intégrer une équipe de NBA – et si vous excellez dans un autre sport – voire même en détenez un record : on retient Usain Bolt, que les Globies ont longtemps lorgné, sans jamais pouvoir le compter parmi les leurs.

L’affaire est dans le panier !

Infos pratiques

Cliquez ici pour réserver vos billets.

Visiter leur site officiel : HarlemGlobeTrotters.com

Crédits photos : harlemglobetrotters.com; florenceciviccenter.com

quotes

C'est pas nous qu'on l'a dit...

L’homme n’est qu’un amas de grimaces.

Photos

Vidéos

All Content by French District is licensed under a
Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 3.0 Unported License.
© 2017 French District. All Rights Reserved, tous droits réservés.