Tous les avantages à vivre dans un quartier qui monte, qui monte…

Dangereux, sombre, acoquiné aux dealers et à la prostitution, à la pauvreté et à la criminalité, Harlem était le bad guy de la famille Manhattan. Cœur historique de la communauté afro-américaine de New York, Harlem est ensuite devenue mondialement célèbre grâce à sa Renaissance dans les années 20, avec une explosion de la littérature et des arts de la population noire du district. Avec les très hauts prix de l’immobilier dans la plupart des quartiers de Manhattan, choisir de vivre à Harlem est une excellente option. Sûr mais vivant, cosmopolite, riche de culture, il possède désormais de beaux brownstones rénovés et de programmes immobiliers flambant neufs. Bref, une belle reconversion ! Venez, on vous emmène faire le tour du quartier.

Repérages : Harlem, c’est où ?

Harlem se trouve au nord de Central Park mais n’a pas vraiment de frontière officielles. Il est à peu près délimité par le boulevard Frederick Douglass, l’avenue St. Nicholas et le parc Morningside à l’ouest; la rivière Harlem et la 155ème street au nord; La cinquième avenue à l’est; et Central Park North au sud.

Habiter à Harlem est idéal. Sa position centrale, dans la partie supérieure de Manhattan, lui permet d’accéder facilement à tout ce qui se trouve dans le centre-ville et dans les quartiers périphériques grâce à de nombreux moyens de transport. Les lignes de métro telles que les lignes A, B, C et D passent en dessous. Le quartier est desservi par le métro-Nord situé sur la 125th Street et par plusieurs lignes de bus.

Un quartier cosmopolite qui s’embourgeoise

Globalement, l’embourgeoisement du quartier de Harlem est notable : les rues sont bordées d’arbres, les succursales des banques et les commerces s’implantent les uns après les autres et les bars et les cafés fleurissent et pas qu’au printemps.

Plus précisément, Harlem possède plusieurs sous-quartiers :

Sugar Hill

Sugar Hill tire son nom du fait qu’il était habité par des riches Afro-Américains à la Renaissance de Harlem dans les années 20. Sugar Hill abrite des jolies maisons en rangée qui abritaient autrefois des personnalités telles que Thurgood Marshall et Adam Clayton Powell Jr.

vivre-habiter-harlem-choix-quartier-immobilier-prix-sugar-hill

Manhattanville/West Harlem

Aussi connu sous le nom de West Harlem, Manhattanville est un quartier plus petit situé juste au sud de Hamilton Heights, le long de la rivière Hudson, entre West 122nd et West 134th streets. Cette zone est habitée par environ 23 000 personnes mais connait une croissance importante récemment et notamment le parc riverain de West Harlem Piers. C’est également le site d’une expansion importante de la célèbre Université Columbia, qui a attiré de nombreux étudiants qui vivent maintenant dans la région.

 

Spanish Harlem

Les immigrants portoricains et latino-américains après la Première Guerre mondiale ont créé une enclave dans la partie ouest d’East Harlem, qui a fini par porter le nom de «Spanish Harlem». Ce quartier abrite le studio de télévision Metropolis Studios où sont produits les films BET’s 106 & Park et Chappelle’s Show.

 

La vie culturelle ici est extrêmement diverse et riche et on ne s’ennuie jamais.

Les musées d’Harlem sont également fortement influencés par le style de vie afro-américain. Le Centre de recherche sur la culture noire de Schomburg (Schomburg Center for Research in Black Culture), qui fait partie de la bibliothèque publique de New York, est un chef de file dans l’étude de la diaspora et de la vie quotidienne de la population afro-américaine aux États-Unis.

Assister à une messe Gospel est un autre inratable de la vie à Harlem : Le moyen le plus simple d’assister à une messe d’évangile à Harlem est de se promener et de trouver une église tôt le matin, comme par exemple la First Corinthian Baptist Church.

Encore plus au Nord, The Cloisters ont été construits au sein du Fort Tryon Park, de 1934 à 1938 et comprennent des parties de quatre monastères français et espagnols intégrés, la collection d’art médiéval du Metropolitan Museum.

Le conseil FD : Visitez les Cloisters aux meilleurs prix grâce au City Pass New York

Le soir, direction vers l’immanquable Apollo Theater, connu dans les années vingt pour ses spectacles burlesques réservés aux Blancs, le théâtre Apollo à Harlem est désormais connu dans le monde entier pour ses concerts de jazz, de soul et de blues. Il a en effet amorcé de nombreuses stars, telles que Duke Ellington, Louis Armstrong et Count Basie.

Lire aussi L’Amateur Night de l’Apollo Theater

L’immobilier à Harlem

Des prix qui restent raisonnables

Cet embourgeoisement du quartier a attiré rapidement de nouveaux arrivants et on assiste, depuis 2000, à une augmentation de 53 % du loyer moyen à Central Harlem, selon une étude récente du Centre Furman de l’Université de New York.

En matière de location, le prix moyen d’un studio est de 1429$ par mois à Washington Heights et de 1516$ dans Harlem. Pour un appartement d’une chambre, comptez 1647$ à Washington Heights et 2064$ à Harlem. Avec un peu de chance (et un bon agent immobilier) vous pouvez espérer trouver un trois chambres pour 2342$ à Washington Heights ou pour 3071$ dans Harlem.

Il faut savoir qu’à East Harlem et Central Harlem les loyers sont un peu moins élevés que dans West Harlem, où on paye pour la tranquillité bien agréable du quartier.

Des programmes immobiliers flambant neufs

Dans West Harlem, les prix des nouvelles constructions ont tendance à atteindre 1 000 $ par pied carré en moyenne. Ainsi, de nouveaux produits, superbes, arrivent sur le marché au prix de 695 000 $ pour une chambre à coucher et 1,50 million $ environ pour deux chambres. On constate néanmoins, qu’il existe peu de surfaces plus grandes et on observe une pénurie récurrente de T4.

Preuve de l’embourgeoisement d’Harlem, le Circa Central Park, cet immeuble tout neuf qui se dresse à l’intersection du boulevard Frederick Douglass et de la 110e street et dont le plus cher appartement est au prix de 7,5 millions de dollars. Impensable il ya encore quelques années.

vivre-habiter-harlem-choix-quartier-immobilier-prix-circa-central-park

Autre nouvelle construction qui fait parler d’elle, The Aurum Condominium, boulevard Adam Clayton Powell Jr., entre les 131e et 132e streets. C’est là où se trouvait jadis le fameux Théâtre Lafayette, qui a accueilli quelques-uns des musiciens et acteurs noirs les plus célèbres, dont Duke Ellington et Stepin Fetchit, au temps de la Harlem Renaissance, dans les années 1920-1930.

Converti en église en 1951 et abandonné en 2006, le Lafayette a été démoli en 2013 pour faire place à The Aurum, dont les 94 appartements valent entre 634 000 et 1,5 million de dollars. Le bâtiment dispose d’équipements de luxe, notamment un hall d’accueil surveillé 24h / 24, une terrasse sur le toit, une salle de sport …

Maintenant que vous savez que vous allez habiter à Harlem, il ne vous reste plus qu’à choisir un bon agent immobilier, expert de ce quartier. On vous dit à bientôt à Harlem !

Vous souhaitez habiter à Harlem ? Vous voulez être mis en relation avec un agent immobilier francophone spécialiste d’Harlem ? Ecrivez-nous

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Laisser un commentaire