Le célèbre hot dog de Chicago

Vous saurez tout sur le petit pain à la saucisse

Comme le Loch Ness, la recette du Coca-Cola ou le sosie de Paul Mc McCartney, l’invention du Hot Dog « Chicago Style » reste un épais mystère. On peut simplement être sûr de sa recette, qu’il ne se déguste jamais arrosé de Ketchup et qu’il existe plusieurs restaurants dans la ville qui excellent à sa préparation. Vous voulez des noms ? En voici quelques uns, pour le plus grand bonheur de vos papilles.

Petit pain saucisse, d’où viens-tu ?

Si on connait les origines de la saucisse seule, qui remontent au 9ème siècle avant Jesus-Christ, cela devient beacoup plus flou, voire polémique, quand on parle de sa version enrobée de petit pain.  En effet, certains clament haut et fort que l’appellation “hot dog” provient de la légende de l’époque qui veut que cette spécialité soit faite avec de la viande de chien, alors que d’autres affirment que son nom serait né sur les campus d’Amérique, à la fin du 19ème siècle. On préfère la seconde version…

Sauf qu’il en existe une troisième (de version) : Au 19ème siècle, les saucisses allemandes se vendaient comme des petits pains aux Etats-Unis (sans jeux de mots) et certaines rappelaient les tekkels par leur forme allongée et fine (“dachshund“en allemand). Imprononçable pour les Américains, le mot serait devenu Hot Dog…

Mais pourquoi parle t-on autant du hot dog de Chicago ? Car sa recette est unique et son goût, inoubliable : une belle saucisse de boeuf, un petit pain parsemé de graines de sésame, de la moutarde jaune (surtout pas de ketchup !), et du fameux Relish, ce condiment aigre doux fait de gros cornichons américains. Et ce n’est pas fini ! On rajoute ensuite des petits oignons, un peu de sauce pimentée et… du sel au céleri. Un vrai régal.

C’est pas mon jour, c’est celui du Hot Dog

Le National Hot Dog Day, c’est chaque année le 23 juillet depuis 1972, mais le mois du HOt Dog existe, lui, depuis 1957. A cette occasion, de nombreux évènements sont organisés dans tous le pays, et notamment des oeuvres de charité.

Quand on vous dit que les Américains célèbrent presque tout (et nimporte quoi ?)…

 

Le Hot dog, en quelques chiffres

  • Nourrriture rapide, goûteuse et très bon marché… il n’en faut pas plus pour en faire un met très populaire. La preuve : en moyenne 150 millions de pains saucisses sont engloutis chaque année par les Américains, pour la seule journée du 4 juillet…
  • Grosse addition pour petit pain : En général, un hot dog ne coûte que quelques dollars. Mais en 2014, le hot-dog le plus cher au monde a été vendu à Seattle, Washington, pour 169 $. Mais qu’y avait-il à l’intérieur ? Des oignons grillés sauce Teriyaki, des champignons Maitake, du wagyu, du foie gras, des truffes noires, du caviar et enfin de la mayonnaise japonaise dans un pain brioché.

Le Hot Dog version raffinée

Allium

Coincé entre le loup de mer aux lentilles Beluga et les petites saucisses rôties « Bratwurst » au gruyère et à la moutarde à l’estragon, le hot dog « Chicago Style » du Four Seasons Hotel pourrait passer inaperçu.

Et pourtant, le prestigieux hôtel de Chicago en propose bien à son menu, et la mention « tout est fait maison » (de la confection de la saucisse délicatement fumée au positionnement des graines de sésame qui parsèment son pain moelleux) suffit à convaincre les indécis et à persuader les amateurs de pain fourré.

AlliumChicago.com

Le Hot Dog versatile

Rapidito

Vite faits, bien faits, et encore plus vite engloutis, les hot dogs de Rapidito ! le sont – notamment lors de leur concours annuel de celui qui mange le plus de hot dogs.

Hot dogs qui ne se contentent pas de la version originale de la recette, et sont agrémentés de plein d’autres choses : sauce à l’ananas, œuf de caille, et spécialités colombiennes, le tout cuisiné à l’ancienne, sans friture et bio sur demande.

Facebook.com

Superdawg

Planté en 1948 à l’angle de Milwaukee, Devon et Nagle, Superdawg est aujourd’hui toujours au même endroit, entre les mains de la même famille. La spécialité du restaurant ? Des hot dogs bien sûr.

La particularité réside alors dans le restaurant lui-même qui est aussi un drive-in. Dès 1950, les fondateurs Maurie et Flaurie prenaient les commandes des voitures, qui indiquaient qu’elles en avaient fini avec leur repas en allumant leur phares un bref instant. Superdawg reste aujourd’hui un drive-in et propose même ses plats à commander chez soi avec son service traiteur.

SuperDawg.com

 

Le Hot Dog, tout simplement

BIG & Little’s

Gary Strauss et Tony D’Alessandro (un participant de l’émission de télé culinaire Hell’s Kitchen) ont ouvert 2 petits restaurants, à River North et Lakeview.

Le gang propose des hot dogs tous simples, ou un hot dog au cheddar, et le petit plus réside dans les accompagnements : leurs frites sont bonnes, leurs frites aux truffes sont très bonnes, et leurs frites au foie gras sont bonnes à en redemander.

BigAndLittlesChicago.com

Cookies and Carnitas

Situé à Edgewater, cet établissement prend un soin tout particulier à ne servir que des produits naturels, qui proviennent souvent directement des fermes locales des environs.

Ne retournez pas le menu, il n’y a qu’un hot dog à la carte : un énorme spécimen, kosher, agrémenté de relish mexicain et d’une mayonnaise à la tomate épicée.

Jimmy’s Red Hots

Surveillant l’angle de Grand Avenue et de Pulaski depuis 55 ans, Jimmy’s Red Hot est une institution chicagolaise. Le restaurant met un point d’honneur à respecter la recette traditionnelle du Hot Dog et se refuse catégoriquement à prononcer le mot « ketchup » dans son restaurant.

A Jimmy’s Red Hot, il n’y a que des hot dogs composés de saucisses de bœuf, de petits condiments frais, et zéro trace de liquide tomaté rouge.
La vraie recette du hot dog vous échappe toujours ? Cliquez ici pour la connaître.

JimmysRedHots.com

 

Laisser un commentaire