Quand ? quoi ? comment ? combien ? Des réponses !

Au pays de la liberté, de l’opportunité et de l’entreprenariat, la question du salaire n’est pas à priori celle qui vient à l’esprit en premier. Pourtant, ils sont des dizaines de millions d’Américains à percevoir un salaire aux États-Unis. Existe-t-il un salaire minimum américain ? Comment fonctionne une fiche de paie ? Ou encore qui gagne combien aux États-Unis ? Voici quelques réponses.

Les règles sur le salaire américain

Le salaire minimum aux Etats-Unis

Le salaire minimum aux Etats-Unis est le montant horaire le plus bas que l’employeur est obligé à payer un travailleur. Aux États-Unis, le salaire minimum fédéral est de $ 7.25 par heure. Ainsi, en fixant un tel seuil, les entreprises américaines ont la responsabilité de veiller à ce que leurs travailleurs gagnent suffisamment pour vivre.

C’est Franklin Roosevelt qui a été le premier en 1938, à faire voter une loi sur le salaire minimum, à l’époque de 4$ par heure. Ce volet sur le salaire s’intègre dans une loi plus large, très connue en Amérique, la FLSA (Fair Labor Standard Act). Cette loi réglemente d’ailleurs aussi les heures supplémentaires.

En réalité, plusieurs états dérogent à la règle fédérale en appliquant des salaires minimums plus ou moins élevés : Ainsi, la Californie et Washington ont respectivement des salaires horaires minimums de 11$ et 11.50$, tandis que la Géorgie l’a fixé à 5.15$. Enfin, 5 états du sud n’ont quant à eux aucune loi sur le salaire minimum : la Louisiane, l’Alabama, le Mississippi, la Caroline du Sud et le Tennessee.

Pour connaître le salaire minimum de l’état qui vous concerne, vous pouvez cliquer ici.

La fiche de paie

Aux États-Unis, pas de complications, la fiche de paie contient seulement 2 colonnes. L’une récapitule ce que vous avez gagné (vos heures normales, heures supplémentaires et frais remboursés), l’autre indique ce qui sera prélevé (notamment, impôt prélevé à la source, retraite, taxe fédérale…). Pour en savoir plus sur le statut du salarié aux États-Unis, lisez notre article.

Lire aussi : Travailler aux Etats-Unis

Les cotisations sociales obligatoires

Le système américain impose certaines cotisations sociales à tous les états et sont donc obligatoires :

  • Medicare HI
  • Chômage
  • Accidents du travail
  • OASDI (vieillesse, invalidité, retraite).

L’assurance chômage est gérée par l’État fédéral et par les États. En effet, elle est fondée sur une loi fédérale mais elle est appliquée par les États. Le programme est presque entièrement financé par les taxes payées par l’employeur.

L’assurance accident du travail et maladies professionnelles est gérée quant à elle par les états.

Quelques chiffres…

  • En 2018, le salaire moyen annuel aux États-Unis était de 63 100 $ avec un taux d’imposition moyen de 18% environ (en comparaison en France, il était de 44 500 $)
  • Aux États-Unis, les 20 % les mieux lotis touchent près de 9 fois le montant perçu par les 20 % les moins bien lotis.
  • Le plus bas salaire moyen est celui de Des Moines (Iowa) avec 2630 $, tandis que le plus haut est à Washington D.C (District de Columbia) avec 4617 $.

Selon le Bureau of Labor Statistics Data :

  • Les économistes gagnent moins que les mathématiciens: 86 700 dollars contre 90 930 dollars.
  • Les avocats gagnent en moyenne 118 280 $ par an. Pour le prix d’un avocat, vous pourriez payer les salaires d’un conseiller en réadaptation (33 350 dollars) et d’un conseiller en toxicomanie et troubles du comportement (37 830 dollars) et avoir encore assez d’argent pour payer un thérapeute conjugal et familial (45 310 dollars).
  • Les journalistes et les correspondants gagnent environ 43 170 $. Ils doivent donc travailler une année complète plus environ 3¼ mois pour atteindre le salaire moyen de leurs rédacteurs en chef, qui est de 55 020 $.
  • Les industries où les salaires annuels moyens sont les plus bas comprennent : les salons de manucure et autres services de soins personnels (20 419 $), les services de garderie (19 793 dollars) et, surtout, les bowlings ! (18 865 $). Bien entendu, ces moyennes sont susceptibles d’importantes variations en fonction des villes.

Enfin, les ménages de la classe moyenne américaine sont identifiés comme gagnant entre 67% et 200% du revenu médian des États-Unis. En 2017, ces chiffres se situaient entre 39 560 et 118 080 dollars.

L’impôt sur le salaire américain

Les États-Unis ont adopté le système du prélèvement à la source (withholding tax) ce qui signifie que l’impôt relatif à votre revenu salarial est directement prélevé sur votre salaire, vous ne touchez en fin de compte que le salaire net. Attention de s’en souvenir au moment de la négociation de votre salaire car il ne faut pas confondre le brut et le net !

Au moment de son embauche, le salarié doit remplir un formulaire W4 dans lequel il renseigne sur son statut marital, familial et doit indiquer s’il exerce un autre travail. Ces informations servent à l’employeur à calculer le montant de l’impôt qui sera retenu à la source. Souvent, le montant initialement prélevé est ajusté ensuite (notamment quand le salarié à commencé en cours d’année).

Lire aussi : L’impôt sur le revenu aux États-Unis

Vous souhaitez avoir plus d’informations sur les salaires aux Etats-Unis ? Ecrivez-nous

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Laisser un commentaire