Ce qu’il faut savoir sur ces cavernes d’Ali-Baba américaines

67 000, c’est le nombre de pharmacies aux Etats-Unis et c’est environ 3 fois plus qu’en France. Pourtant, il y a 6 fois plus d’habitants américains que dans l’hexagone. Cet écart peut s’expliquer notamment par le fait qu’en France, il existe un quota d’habitants par pharmacie (3 500 environ)  et la création d’une officine est strictement réglementée. Ici, en revanche, c’est beaucoup plus souple. Conséquence ? Les principales pharmacies aux Etats-Unis sont des groupes géants, présents dans tous les états américains et qui génèrent des milliards en chiffre d’affaires. Comment fonctionnent-elles et qu’y trouve t-on ? Enquête dans les rayons d’une pharmacie américaine.

Grosses boîtes pour petites boîtes

Si vous venez d’arriver aux Etats-Unis, ne vous attendez pas à trouver une “boutique pharmaceutique”, ou une officine en tant que telle, car si la pharmacie traditionnelle et “indépendante” existe encore, elle est largement minoritaire. Ici, les pharmacies sont localisées dans des drugstores, des supermarchés, des cliniques, des hôpitaux, mais aussi des maisons de retraites, des universités et même des prisons. Bien souvent donc, la “pharmacie” au sens français, est un département d’une entité plus grande.

Plusieurs gros groupes se partagent la majorité des pharmacies avec en tête, le géant CVS qui possède presque 10 000 drugstores et emploie 24 000 pharmaciens sur le territoire. Créée en 1964, cette chaîne nationale livre une concurrence féroce à son premier concurrent Walgreens, lui aussi très implanté avec 8 200 magasins.
Vous trouverez aussi souvent les enseignes Walmart, Rite Aid, Express Scripts… Bref, vous aurez l’embarras du choix.

Bon à savoir toutefois, les pharmacies des drugstores et supermarchés sont en libre accès alors que celles des hôpitaux sont réservées à leurs clients.

Du bobo au tirage photo, des Marlboro à la bande Velcrau…

La particularité principale des pharmacies américaines, c’est que l’on y trouve bien plus que des médicaments. La “pharmacie” ne sert que les médicaments sur ordonnance (prescription) et se situe généralement au fond du drugstore.

Devant, vous trouverez les médicaments en vente libre (over the counter) des rayons entiers de produits de beauté, de cosmétiques, des fournitures de bureau, des cartes de voeux, des articles saisonniers, un service tirage photos, des aliments (parfois des produits frais), et même de l’alcool… Pour les cigarettes, elles se situent derrière le comptoir et il faudra demander au caissier, qui vérifiera que vous avez au moins 18 ans.

En plus de cette multitude de produits, CVS (et beaucoup de ses concurrents) offre, dans l’enceinte même des magasins, des services de santé dans ses cliniques médicales (MinuteClinic). On ne vous posera pas un plâtre si vous vous cassez un orteil, mais pour les petits bobos et les vaccins, cela fait très bien l’affaire.

Les médicaments sur ordonnance

Les ordonnances (Prescriptions) sont en général envoyés directement par le médecin à votre pharmacie. Sinon, vous devez y aller avec une carte d’identité et votre prescription. Comptez environ 30 min pour que vos médicaments soient prêts, le temps que la pharmacie appelle votre assurance pour savoir quelle quote-part vous allez régler et prépare votre commande. Car ici, pas de gaspillage, on vous donne le nombre exact de pilules dont vous avez besoin, pas une de plus.

Vous repartirez avec un sachet blanc et le récap de votre médecin. Si vous avez plusieurs médicaments à prendre, notez que les boites et flacons sont toutes identiques. Heureusement, elles comportent chacune une étiquette qui reprend les informations de votre traitement.

Bonne nouvelle pour ceux qui ont la flemme de sortir de leur véhicule, les grosses enseignes proposent, comme au MacDo, un service de Drive-in pour la délivrance des ordonnances.

De l’aspirine et une ristourne s’il vous plaît !

Aux Etats-Unis, le marché de médicaments est un vrai business (et il est juteux). Ainsi, il est très fréquent de voir affichés des prix réduits ou des opérations promotionnelles sur de nombreux produits en vente libre. Par ailleurs, Vous pouvez par ailleurs mettre en concurrence plusieurs pharmacies sur le prix des médicaments sur ordonnance dans le cas par exemple, où votre assurance ne les prendrait pas en charge entièrement.

Plus tard, je serai pharmacien

Bravo, oui mais comment s’y prendre ? Après vos 4 ans de college et l’obtention de votre Graduation, vous devez faire 4 autres années, d’études de pharmacie cette fois. À l’issue de cette période où les candidats étudient tous les aspects de la pharmacothérapie, les règles déontologiques, la santé publique, et la gestion., vous obtiendrez le Pharm. D. (Doctor of Pharmacy).

Les frais diplômés doivent ensuite réussir le North American Pharmacist Licensure Examination (NAPLEX) – pour obtenir une licence d’exercice. Cet examen dure plus de quatre heures et consiste en 185 questions. On vous souhaite bonne chance !

Laisser un commentaire