Sur les traces des hippies et du Summer of Love à San Francisco.

Témoin d’une génération symbolique, Haight Ashbury est resté l’incubateur d’esprits révolutionnaires mais pacifistes, là où le « Summer of Love » est né. Entre les magasins qui regorgent de textiles fleuris, les maisons des grands noms de la Paix et une population très « verte », Haight Ashbury retrace pour longtemps encore les années hippies de San Francisco et en est fier.

Les grands débuts de Haight Ashbury

« Summer of Love » – Le réveil de Haight Ashbury

En 1967, le point de ralliement de milliers jeunes – et moins jeunes – issus de la culture hippie s’est rapidement révélé être San Francisco, à la fois à l’Université de Berkeley mais aussi à Haight Ashbury. Le quartier a accueilli environ 100,000 jeunes, qui voulaient tous goûter à cette nouvelle « contre-culture », découvrir l’amour et la drogue, le tout en paix.

Eté 67, le « Summer of Love » a été alimenté par ces milliers d’étudiants en vacances, qui ont tous débarqué à San Francisco. Les jeunes vivaient d’amour et d’herbe fraîche, se nourrissaient gratuitement aux stands disposés dans le Golden Gate Park, et goûtaient aux drogues proposées en partageant tout – vraiment tout.

Lire aussi : Le cannabis en Californie

Haight Ashbury aujourd’hui

Haight Ashbury conserve des reliquats de cette période herbivore et pacifique qu’il a connue dans les années 60 et le montre fièrement avec ses nombreux magasins spécialisés qui fleurissent aux 4 coins de la ville comme librairie anarchiste (« Bound Together Bookstore ») ou encore un magasin rempli de créations du Tibet et du Népal (« Tibet Styles »).

Le conseil FD : Visitez San Francisco et le quartier Haight-Ashbury en bus et à pieds

A voir / A faire

Angle de Haight & Ashbury

Cœur du quartier, l’angle de ces 2 rues a connu ses heures de gloire dans les années 60, où les jeunes venaient du monde entier en recherche d’amour et de paix.

Buena Vista Park

Profitez de votre visite de San Francisco pour vous arrêter dans le plus vieux parc de la ville, le Buena Vista Park ; il doit son nom aux magnifiques vues qu’il offre sur la ville. Entre 2 branches et 3 troncs, vous pourrez voir le Golden Gate Bridge, l’église St Ignatius, et les collinettes voisines.

C’est l’un des parcs les plus boisés de la ville, au milieu de chênes et de pins, idéal pour un bon bol d’air. Le Buena Vista Park est également un parc où promener vos chiens sans laisse.

Lire aussi : 5 choses que vous ne saviez peut-être pas sur San Francisco

Haight Ashbury Street Fair

Tous les ans, on célèbre la diversité culturelle et artistique du quartier et organise la Haight Ashbury Street Fair. Les artisans présentent leurs créations, les cuisiniers leurs recettes et les artistes jouent leurs derniers morceaux sur l’une des 3 scènes. Un événement incontournable de San Francisco.

2ème weekend de juin
HaightAshburyStreetFair.org

The Grateful Dead House

Dans les années 60, cette maison accueillait le groupe psychédélique de rock Grateful Dead, mené par le phénoménal Jerry Garcia. Pour info le groupe a donné vie au fan-club des « deadhead », qui comptait parmi ses fidèles Steve Jobs, Tony Blair ou encore Al Gore. Toujours dans un registre musical, il y a également l’ancien appartement de Janis Joplin.

Le conseil FD : Visitez San Francisco et le quartier Haight-Ashbury en bus et à pieds

Les maisons victoriennes

Sans en citer aucune en particulier mais en les citant toutes, les maisons qui habitent le quartier sont généralement de style Victorien, d’époque ou rénovée. Elles allient couleurs flamboyantes et détails architecturaux d’exception, et méritent vraiment qu’on lève les yeux de ses chaussures.

Quelques magasins

Amoeba Music

Cette chaîne de musique indépendante est également présente sur Hollywood Blvd à Los Angeles, a ouvert en 1990 à Haight Ashbury. Situé sur des anciennes pistes de bowling, le magasin mythique possède l’une des plus grandes collections de CD neufs et usés au monde.

Wasteland

Du vintage, des designers indépendants et des labels uniques, pour un style vestimentaire qui fait la différence – le magasin Wasteland est devenu une icône de la mode, et propose des vêtements à prix plutôt abordables.

Piedmont Boutique

Les jambes vêtues de bas résille et chaussées de talons rouges qui jaillissent de la fenêtre annoncent la couleur : à Piedmont Boutique, vous trouverez tout et n’importe quoi. Drag queens, soirée disco ou simplement envie de vous habiller coloré, ce magasin établi en 1972 mérite assurément le détour.

Le conseil FD : Visitez San Francisco et le quartier Haight-Ashbury en bus et à pieds

Quand le pouvoir de l’amour surpassera l’amour du pouvoir, le monde connaîtra la paix.

Laisser un commentaire