Vivre chez la voisine de San Francisco, oui mais pourquoi ?

Vilain petit canard de la Baie, Oakland a longtemps été reléguée au rang d’asociale et dangereuse dans la bande composée de San Francisco, Berkeley et San Jose. Ça, c’était avant. Avant qu’Oakland n’attire des profils venus de tous les horizons avec ses loyers 2 fois moins chers qu’à San Francisco ; avant qu’Oakland ne séduise avec ses conditions de vie abordables et sa riche culture ; avant qu’Oakland ne se reconstruise et s’améliore. Maintenant, Oakland c’est votre nouvelle destination, et voici pourquoi.

1 – Moins tu payeras, mieux tu vivras

Inextricablement liés aux salaires plus que mirobolants de la Silicon Valley, les loyers de San Francisco atteignent des sommets. Au contraire, s’installer à Oakland n’a rien d’irréalisable, puisque les loyers coûtent à peu près 2 fois moins cher qu’à San Francisco. Cela paraît alors justifié que 7 logements sur 10 se vendent dans les 2 mois suivant leur mise sur le marché…

La ville l’annonce, environ 11,000 appartements sont en construction à Oakland. Plus d’immeubles indiquent donc plus de revenus publics, et donc plus de possibilités d’injecter ces fonds dans la ville et l’embellir, la moderniser, la redynamiser. Et une ville plus belle et dynamique attirera plus de personnes, qui auront besoin de plus de logements… Un cercle vertueux donc !

2 – Bien située tu es, bien desservie tu seras

Située en face de San Francisco, la ville Oakland patauge aussi dans la Bay Area et n’a rien à envier à sa voisine. Adossée au Redwood Regional Park, à côté de la sophistiquée Berkeley et de sa prestigieuse université, Oakland possède aussi son petit lac, le Lake Merritt, où vous aimerez vous promener et prendre un bon bol de vert.

Directement reliée à San Francisco par le BART, Oakland ne se situe qu’à un seul arrêt de la ville sur la Baie et reste desservie par plusieurs lignes. Traversée par de grosses autoroutes et fière de son petit aéroport, Oakland est également bien connectée à la Californie et vous promet des liaisons rapides avec le reste de l’Etat Doré. Sans oublier qu’elle possède le 3ème plus gros port de la Côte Ouest…

3 – Originale tu es, agréable tu seras

San Francisco est réputée pour ça : sa météo. Changeante, capricieuse, frileuse, elle dicte sa loi de l’autre côté de la Baie. A Oakland, la météo est plus clémente, prévisible et agréable. Vous pouvez sortir sans craindre que le brouillard ne vous enveloppe d’un coup et vraiment profiter de toutes les saisons.

De même, une fois dans la ville, le trafic n’est pas aussi stressant qu’à Los Angeles ou San Francisco, les places de parking ne se font pas aussi rares que les oasis dans le désert. Les loisirs sont également diversifiés et à la portée de tous les porte-monnaie.

4 – Riche et diversifiée tu es, accueillante tu seras

Une des villes avec la diversité ethnique la plus flagrante des Etats-Unis, Oakland attire et séduit des populations venues de tous les horizons et de toutes les nationalités. Les classes sociales sont mêlées, les artistes côtoient les cols bleus, les étudiants habitent dans les mêmes immeubles que les chefs d’entreprise, et tous cohabitent dans cette ville qui s’ouvre doucement au monde.

De nombreux établissements, restaurants, clubs, galeries, boutiques en tous genres ouvrent leurs portes un peu partout en ville, variant les styles et les plaisirs. Ce sont alors là des boutiques de cupcakes qui sont voisines de galeries d’art, des restaurants vegan ouvrent aux côtés de magasins de vêtements africains… Oakland a beaucoup à offrir et a très envie de vous recevoir.

5 – Ancienne tu étais, nouvelle tu seras : voici Oakland, 2.0

Difficilement, Oakland traîne derrière elle sa très mauvaise réputation ; elle se place souvent dans le trio de tête des villes les plus dangereuses des Etats-Unis, avec un taux de criminalité des plus élevés. Mauvaise élève de la Californie et voisine ingrate de la belle San Francisco, Oakland a longtemps apeuré les familles qui voulaient s’y installer.

Ville de protestation (c’est là qu’est né le mouvement révolutionnaire antiraciste des Black Panthers en 1960, et où ont eu lieu d’importantes marches de protestation contre la Guerre du Vietnam en 1965), Oakland s’offusque encore de ce statut d’ingrate et prouve bien son renouveau. Les gens se bousculent au portillon pour s’y installer…
Et vous ?

Crédits photos : fi.wikipedia.org; mrwallpaper.com

Laisser un commentaire