Construire sa maison à Houston

constructions-immobilier-houston-texas-maisons-kit

Howdy, expatriée aux États-Unis, est notre blogueuse invitée et de talent. Le French District lui donne la parole.

Vous rappelez vous du conte de votre enfance, celui des 3 petits cochons qui s’en allaient de par le monde bâtir leur maison avec des matériaux différents? Eh bien, celui de la maison en bois, j’ai découvert qu’il a émigré aux USA.

Je peux vous en parler : À Houston, bâtir une maison, ça se fait vraiment en un mois. Top, chrono ! Pour vous expliquer la construction façon “allumettes pour géant” j’ai voulu à plusieurs reprises prendre des photos… Hélas, je n’avais pas toujours mon appareil sous la main (oui, je sais, j’ai un smartphone mais le pauvre se dévoue actuellement comme GPS, il ne peut pas tout faire!).

Donc, le temps de revenir quelques jours plus tard avec ledit appareil, pschitt, comme par magie, la maison était quasi terminée…Nom d’un chien! Pour nous, européens fiers de nos “vraies” maisons bien solides (pour se transmettre de génération en génération), la maison en bois, c’est une découverte disons…intéressante.

Parfois la construction s’appuie sur une base en béton, mais souvent quelques pieux suffisent à stabiliser l’édifice sur le terrain. À vos marques, prêts…un gros camion arrive avec l’ossature de la maison en kit, montants traverses et entretoises prêts à monter. Ensuite, c’est un jeu d’enfant, simple comme un mikado géant et infiniment plus rapide à bâtir qu’une Tour Eiffel en allumettes, ça c’est sur…

En quelques jours c’est plié ou plutôt déplié, du sol aux cimaises la maison est debout. Vous voyez? (heureusement ici non plus ils ne bossent pas le dimanche, j’ai enfin réussi à la prendre ma photo!).

Après, pour les finitions, comptez quelques semaines (mais pas beaucoup plus) pour donner un aspect cossu à l’ensemble. Car, une fois les panneaux contrecollés posés, l’idée est de faire ressembler le tout à une maison en dur, éventuellement avec un look fausses pierres, donc ça demande quand même un p’tit peu de déco (pas de souci, ça se fait bien même sans la célèbre Véro).

Il paraît que c’est pas forcément bon marché mais écologique et très résistant au feu (ah bon?) Et aux ouragans alors? Là j’ai un gros doute et une certaine angoisse, notamment parce que nous habitons au 28ème étage… Mais heureusement, notre résidence semble en dur, d’ailleurs, pour être certains que nous n’en doutions pas, ils nous ont carrément laissé le béton brut au plafond de l’appartement. Ah non, c’est le style Loft qui veut ça? Bon, en tous cas, j’avoue, ça me rassure!

Laisser un commentaire