Les Canadiens assurent… et plutôt bien

 

Bravo ! Vous venez juste de poser vos valises sur le sol canadien. Après la maison et les écoles le sujet de l’assurance santé reste primordial pour vivre serein en Amérique du Nord et au Canada. Si l’assurance santé américaine a mauvaise réputation, sa cousine du Grand Nord s’en sort plutôt bien avec une médecine de qualité, accessible à tous et à coûts moindres. Comment fonctionne le système de santé canadien ? Qui peut en bénéficier ? On vous dit tout (ce qu’on sait).

Les grand principes du système de santé canadien

Contrairement à sa voisine d’Amérique, le Québec possède un système de santé public. Ses citoyens et résidents permanents sont couverts par l’assurance maladie canadienne. Ils n’ont rien à payer au final pour les consultations médicales et les séjours à l’hôpital.

Le Canada est divisé en provinces et territoires, ce qui fait que le pays dispose de 13 régimes d’assurance-maladie plutôt que d’un seul régime de santé au niveau national. Dès lors, le gouvernement fédéral et les gouvernements provinciaux se partagent l’administration des services de santé sur l’ensemble du territoire.

Bien qu’ils disposent d’une certaine autonomie, les régimes d’assurance-maladie des provinces et des territoires doivent satisfaire entièrement aux règles énoncées dans la Loi canadienne sur la santé.

  • L’universalité : tous les citoyens bénéficient du système de santé mis en place au Canada
  • L’intégralité : tous les soins médicaux et hospitaliers essentiels sont couverts
  • La gestion publique : le système de santé est financé par les autorités publiques
  • La transférabilité : la couverture santé est valide dans tout le Canada
  • L’accessibilité : tous les citoyens canadiens ont accès à une infrastructure de santé

La santé au Canada, comment ça marche ?

Les citoyens et les résidents permanents

Pour ces deux types de personnes, la 1ère étape pour pouvoir bénéficier des services de santé publics canadiens, est de s’affilier au régime de la province où vous résidez. Bien sûr, si vous déménagez dans une autre province, vous devrez vous inscrire auprès du système de santé auquel est rattaché votre nouveau domicile. Vous pouvez trouver les formulaires à remplir sur le site Web de votre province ou dans un cabinet de médecin, à l’hôpital, à la pharmacie ou auprès d’organismes d’accueil pour les nouveaux arrivants.

Attention, il faut savoir que certaines provinces telles que le Nouveau-Brunswick, l’Ontario, la Colombie Britannique, ou encore le Québec ont un délai de carence d’environ 3 mois avant la délivrance d’une carte. Durant cette période, vous devrez payer vos frais médicaux avec toutefois quelques exceptions : services aux victimes de violence conjugale ou familiale, ou d’agression sexuelle, services liés à la grossesse (incluant l’avortement) et services aux personnes dont l’infection a une incidence sur la santé publique.

Autrement, armez-vous de patience ou bien optez pour une “walk-inclinic où le principe du premier arrivé est le premier servi. Elles acceptent tous les patients pour un prix égal à une visite chez le médecin.

Bien entendu, pour une prise en charge plus rapide, vous avez toujours l’option des cliniques privées… si votre budget vous y autorise.

Après votre affiliation, vous recevez une carte Santé qu’il vous faudra conserver en permanence sur vous et la présenter lors de vos visites chez les professionnels de santé.

Les soins médicaux

Cette carte donne accès à différents soins médicaux : consultation, examens, diagnostic, chirurgie, anesthésie, etc. Les soins rendus pour des raisons uniquement esthétiques, dentaires, ou optiques ne sont pas couverts, sauf exception. Même chose pour les services d’optométrie, d’acupuncture, de massothérapie, de transport en ambulance, etc… sauf si vous avez souscrit en complément à une assurance privée.

Les médicaments

Pour les médicaments, ils doivent être payés auprès du pharmacien, mais des assurances santé existent pour les rembourser en tout ou en partie. Normalement, seuls les médicaments sous ordonnance sont couverts mais parfois pas intégralement, sauf pour les personnes âgées, les personnes atteintes d’un handicap et celles aux revenus modestes.

Les résidents temporaires

Le Canada permet aux travailleurs temporaires ou saisonniers d’avoir droit à la couverture du régime durant le temps du séjour, ainsi que le conjoint et les personnes qui accompagnent.de la même manière, si vous avez reçu une bourse d’étude ou de stage de la part du Ministère de l’éducation. À défaut d’une bourse, les étudiants venant au Québec peuvent bénéficier d’une couverture santé si leur pays a conclu une entente avec la Régie de l’assurance maladie du Québec.

À votre santé !

Laisser un commentaire