Une soirée Burlesque au Lakewood Theater

Liberté de corps et d’esprit dans un spectacle sophistiqué à Dallas.

Mêlant belle époque et belles filles, les cabarets parisiens du tout début du XXème siècle ont laissé une empreinte toujours visible dans l’histoire du divertissement. A Dallas, le burlesque prend la forme d’un spectacle mouvementé et sensuel qui revient 2 fois par mois au Lakewood Theater. Présentation en quelques levés de jambes.

Le b.a.-ba du cabaret

Le cabaret, au sens propre du terme, est un établissement où l’on peut boire un petit quelque chose tout en regardant un spectacle (d’où l’autre nom de ce type d’établissements : les « cafés-concerts »). Le Chat Noir était le premier et le plus populaire d’entre eux, ouvert de 1881 à 1897, et d’autres ont ensuite apparu ; les Folies Bergères, le Moulin Rouge, le Lapin Agile…

Le tout-Paris se précipitait donc à Montmartre, et admirait de jolies filles s’effeuiller sur des rythmes lascifs ou au contraire endiablés. Les cabarets étaient populaires, et les filles souples aux courbes généreuses commencent à se faire une réputation : Jane Avril épate (et inquiète parfois) de sa folie sur scène, La Goulue séduit Toulouse-Lautrec et aguiche la foule en levant ses jupons lors des ses numéros de cancan, et la douce Yvette Guilbert envoûte le public de ses chansons poétiques.

Le burlesque de nos jours proclame la liberté du corps et de l’esprit, et met en scène des femmes (et des hommes) de tous les genres ; contrairement aux débuts du cabaret, où la femme était belle et devait exécuter son spectacle sans une seule erreur, le burlesque mêle aujourd’hui comédie, satire, numéros exagérés, et le mot reprend alors tout son sens (Burlesque vient de « burla », qui signifie farce).

Les grands débuts du Burlesque à Dallas

Dans les années 60, Tammy True était la danseuse vedette du Carousel Club, tenu par Jack Ruby – qui n’est autre que le civil aux activités louches qui a abattu l’assassin présumé de J.F. Kennedy. La nuit, elle se déhanchait jusqu’à 2 heures du matin, avant de rentrer chez elle pour dormir et accueillir ses 2 filles à la sortie des classes.

L’identité secrète de Tammy True a été révélée au grand public le jour de l’arrestation de Jack Ruby pour le meurtre d’Oswald. Les autres mamans de l’école de ses filles ou ses voisins ont alors découvert que la Nancy Myers qui offrait des fournées de cookies aux carnavals scolaires n’était autre que la torride Tammy True qui taquinait les foules le soir venu.

Après cet incident, Nancy a définitivement rendu son tablier (et ses bas), et repris une vie normale, mais elle influence encore aujourd’hui les danseurs et les danseuses de Viva Dallas Burlesque.

Viva Dallas Burlesque – Un spectacle rafraichissant

Viva Dallas Burlesque est le plus grand spectacle de burlesque de la ville, qui se produit 2 fois par mois (le premier et le troisième vendredi de chaque mois), et change ses numéros tous les mois.

La troupe mêle comédie, histoires plus ou moins loufoques, quelques moments de strip-tease, et surtout, beaucoup de moqueries. Les artistes (peu vêtues, ou au contraire encombrées de plumes, de satin et de perruques) dansent, paradent, et s’envolent, enrubannées et légères, et sont accompagnées de magiciens, de jongleurs et de chanteurs. Un spectacle rafraichissant auquel assister au moins une fois !

Infos pratiques

Réservé aux plus de 21 ans.

20$ en avance, ou 23$ sur place.
Table : 40$ et tables VIP : 180$.

Pour réserver, rendez-vous sur le site ci-dessous:
LakewoodTheater.com

Lakewood Theater
1825 Abrams Rd
Dallas, TX 75214

Pour obtenir plus d’information, rendez-vous sur : VivaDallasBurlesque.Wordpress.com

L’érotisme est l’une des bases de la connaissance de soi, aussi indispensable que la poésie.

Laisser un commentaire