10 signes qui prouvent que vous êtes un touriste à New York

10 signes qui prouvent que vous êtes un touriste à New York

Mots Clés :

cliché, tourisme, visite
10 signes qui prouvent que vous êtes un touriste à New York

Des clichés, que vous serez bien contents d’avoir sur pellicule.

Avec un record de 60 millions de visiteurs à New York en 2016, et environ 38,8 milliards de dollars dépensés par ces touristes, c’est sans surprise que New York figure parmi les villes les plus visitées au monde. Vous y êtes de passage, vous aussi ? Voici quelques signes qui vont vous démasquer…

1- I Cœur NY

Mondialement connu, repris par tout et sous toutes les formes, le fameux I ♥ NY est partout. D’un logo créé en 1977 pour promouvoir le tourisme à New York, le signe est aujourd’hui reproduit sur des tasses, que vous ne manquerez pas d’acheter, des porte-clefs, que vous ne manquerez pas d’offrir, des t-shirts que vous ne manquerez pas de porter.

Pendant ce temps là… Les New-Yorkais pensent que c’est le drapeau officiel de la ville.

2- Manger un hot-dog ou pretzel

Cet article vous est présenté par...
Vous les voyez fumer à tous les coins de rue et rêvez de vous graisser les doigts en les dévorant… Les petits food trucks en métal argenté qui ponctuent les rues new yorkaises proposent des pretzels trop salés, des hot-dogs trop gras, des knishs trop cuits ou des marrons chauds trop secs. Trop tard ! Vous êtes en train d’en croquer un.

Pendant ce temps là… Les New-Yorkais, les vrais, savent que ces spécialités culinaires de rue ont difficilement passé les tests de la FDA.

3- Vous êtes perdus dans le dédale sous-terrain de la ville

New York à pied c’est bien mais c’est loin, New York en taxi, c’est bien mais ça coûte beaucoup de pennies. La solution reste donc de prendre le métro, seulement vous savez à peine comment vous y retrouver. Entre les quais sur différents étages, les entrées et sorties de métro qui ne se situent pas au même endroit sur la rue, les métros qui sont désignés par des chiffres et par des lettres, la carte tentaculaire de transports en commun… Vous êtes perdus et demandez souvent votre chemin.

Pendant ce temps là… Les New-Yorkais ont tellement l’habitude de prendre le métro qu’ils ne savent plus conduire une voiture.

4- Faire du patin à glace sur Rockefeller en hiver

Symbole ultime de l’hiver à New York, la patinoire du Rockefeller Center givre Manhattan tous les ans depuis plus de 70 ans. Vous n’hésiterez donc pas à faire la queue pendant des heures dans le froid et la nuit new yorkaise, pour avoir le privilège de glisser sur la glace sacrée de la ville.

Pendant ce temps là… Les New-Yorkais savent qu’il ne faut même pas essayer de s’approcher du sapin de Rockefeller Center pendant la période des fêtes.

5- Prendre une photo rigolote

Entre celle où vous touchez les cacahuètes du taureau de Wall Street, celle où vous prenez une photo de vous-même, les cheveux au vent sur le ferry et la Statue de la Liberté en fond, ou bien celle où vous faites semblant de tenir Central Park dans le creux de votre main du haut de Rockefeller, les occasions ne manquent pas de prouver que vous n’êtes définitivement pas un autochtone.

Pendant ce temps là… Les New-Yorkais essayent de pincer la Tour Eiffel entre leurs doigts lorsqu’ils sont à Paris, font semblant de soutenir la tour à Pise, ou prétendent embrasser le Sphinx. On est tous pareils.

6- Vous prenez en photo les spectacles du métro

Un énorme « it’s showtiiiiime » retentit lorsque les portes de votre rame de métro se ferment, et un groupe de jeunes à casquettes s’engouffre rapidement. Vous vous empressez de sortir votre appareil photo et d’immortaliser ce moment qui vous semble faire partie du folklore de la ville.

Pendant ce temps là… Les New-Yorkais soupirent en voyant s’avancer le 5ème groupe de danseurs et les 2èmes violonistes de leur trajet.

7- Elles sont belles les poubelles

Elles sont là, tapies dans un recoin, au milieu d’une ruelle, vous bouchant le passage, ou tranquillement béantes dans une rue piétonne : les poubelles. Petit fléau qui gâche un peu le paysage, les poubelles sont un vrai problème à New York, et que, tout touriste que vous êtes, ne manquerez pas d’immortaliser sur pellicule.

Pendant ce temps là… Les New-Yorkais ne prêtent même plus attention aux odeurs qu’elles dégagent.

8- Doucement le matin, pas trop vite l’après-midi

A New York, vous pre-nez-vo-tre-temps. Vous faites des pauses tous les 2 mètres pour contempler un magasin, photographiez les panneaux de métro, regardez tous les noms de rue… Bref, vous êtes là pour savourer, et vous imprégner au maximum de la ville, et vous ne faites pas semblant.

Pendant ce temps là… Les New-Yorkais marchent plus vite que vous ne courrez.

9- Vous devenez vert dans les bolides jaunes

Heeep Taxi ! Et le mal est fait. Les taxi new-yorkais vont vite, freinent au dernier moment, klaxonnent à tout bout de champ, accélèrent lorsque le feu passe au orange, frôlent les piétons… Bref, vous vous agrippez à la banquette, et vous vous concentrez sur la route pour ne pas partager votre petit déjeuner avec le siège avant.

Pendant ce temps là… Les New-Yorkais envoient des mails, organisent leurs dîners d’affaires ou finalisent des contrats à 6 zéros et se changent même dans les taxis.

10- Vous vous jurez de revenir

À peine les clefs de votre hôtel rendues, vous grimpez dans le taxi – non sans craindre pour votre vie une dernière fois – et pensez avec envie à ceux qui en ont fait leur quotidien… Les bouches de métro fumantes, les taxis tueurs, les rues encombrées, les queues aux attractions, tout ça, c’est quand même tellement merveilleux.

Pendant ce temps là… Les New-Yorkais compatissent et se disent qu’ils font bien d’habiter dans cette belle ville.

quotes

C'est pas nous qu'on l'a dit...

Il y a quelque chose dans l’air de New York qui rend le sommeil inutile.
All Content by French District is licensed under a
Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 3.0 Unported License.
© 2017 French District. All Rights Reserved, tous droits réservés.