Les Seven Sisters, les petites sœurs de la Ivy League

Les Seven Sisters, les petites sœurs de la Ivy League

Mots Clés :

Education, Universités, universités de filles
Les Seven Sisters, les petites sœurs de la Ivy League

Le pouvoir du savoir aux femmes.

(Trop) longtemps les universités sont restées ouvertes exclusivement aux hommes, laissant les femmes sans éducation égale, ni sans avenir équivalent. Face à cela, 7 écoles se sont distinguées entre 1837 et 1889, ouvrant leurs portes aux femmes et à leur soif d’apprendre. Les « Seven Sisters Colleges » voyaient le jour, et un tout nouvel avenir s’ouvraient aux femmes…

Pourquoi les « 7 sisters » ?

Il fut un temps où les universités de prestige, les « Ivy League » étaient réservées aux hommes. Ces 8 universités (Princeton, Yale, Harvard, Columbia, Brown, Cornell, Dartmouth, et University of Pennsylvania) font en effet rêver plus d’un bachelier qui rêve de venir poser son derrière sur ses bancs qui ont vu défiler tant d’illustres cerveaux.

Fondées entre 1837 et 1889, ces écoles avaient souvent de grandes difficultés à lever des fonds afin de se lancer réellement. 4 premières universités de filles se sont alors réunies afin de faciliter la tâche, rejointes ensuite par 3 autres universités ; les « 7 sisters » étaient nées.

Cet article vous est présenté par...
Nommée d’après les Pléiades, ces 7 sœurs filles d’Atlas et de Pléioné, et sœurs des Hyades, les nymphes des pluies, les 7 universités sont donc réellement de représentations de la force féminine. Force mais aussi ruse et intelligence, qui étaient bien l’égal des hommes à l’époque, mais dont le statut n’était reconnu par personne.

Leur mission principale était en effet d’assurer à leurs professeurs les mêmes avantages et salaires que les professeurs des universités d’Ivy League, de façon alors que les femmes reçoivent la même qualité d’enseignement que les hommes, et d’attirer l’attention sur ces universités féminines afin qu’elles puissent se développer – et l’éducation des femmes en même temps.

Les « Seven Sisters », qui sont-elles ?

Mount Holyoke College

netpursual.com

  • C’est quoi ? Fondé en 1837, Mount Holyoke College est l’un des établissements féminins les plus vieux des Etats-Unis, devenant le modèle des autres universités ensuite. Première des « Seven Sisters », Mount Holyoke College a alors entrainé dans son sillon l’évolution des autres établissements, permettant aux étudiantes de l’école d’accéder à un niveau d’étude qui leur était jusque là interdit.
  • Sur les traces de qui ? La Secrétaire au Travail américaine Elaine Chao, la poétesse Emily Dickinson, la femme politique américaine Frances Perkins.

Vassar College

Vassar_College_Seal

  • C’est quoi ? Fondé en 1861, Vassar College est devenu mixte en 1969. Jusque là, l’établissement a souvent été associé à l’enseignement protestant d’élite, possédant plusieurs bâtiments magnifiques. C’est aujourd’hui l’un des établissements les plus sélectifs ces dernières années, et offre de très nombreuses activités extracurriculaires.
  • Sur les traces de qui ? L’actrice Meryl Streep, la lauréate du Prix Pulitzer Jane Smiley, la journaliste du Wall Street Journal Alexandra Berzon.

Wellesley College

campusexplorer.com

  • C’est quoi ? L’une des écoles les plus huppées des Etats-Unis, Wellesley College admet seulement 30% des étudiants qui se pressent à ses portes. Initialement fondé pour préparer les femmes aux grands conflits et réformes de la vie sociale, c’est aujourd’hui un établissement accueillant des étudiants de plus de 60 pays et des 50 états.
  • Sur les traces de qui ? La femme politique Hillary Clinton, la toute première secrétaire d’Etat américain Madeleine Albright, la Première Dame Chinoise Soong May-Ling.

Smith College

smith-college_416x416

  • C’est quoi ? Plus grande école des 7 Sisters, Smith College a été fondé grâce au généreux don de Sophia Smith, qui a légué l’héritage reçu après la mort de son père à la construction du Smith College, qui devait ouvrir ses portes en 1875, avec 14 étudiantes inscrites, et 6 membres de l’administration. Ce sont aujourd’hui plus de 2,500 étudiants qui arpentent ses couloirs, et 285 professeurs qui leur enseignent plus de 40 matières.
  • Sur les traces de qui ? La Première Dame Nancy Reagan, la Sénateur Tammy Baldwin, l’économiste et directrice du National Economic Council, Laura Tyson.

Radcliffe College

heatheratwood.com

  • C’est quoi ? Fier de sa réputation de forger des esprits particulièrement indépendants et vifs, Radcliffe College a totalement été intégré au campus d’Harvard en 1999. L’établissement continue son avancée féministe et participe à l’augmentation de femmes recrutées comme professeur à Harvard.
  • Sur les traces de qui ? L’ambassadrice américaine au Japon et fille du Président John F., Caroline Kennedy, l’épouse de l’héritier au trône impérial japonais, Masako Owada, l’ancienne premier ministre du Pakistan, Benazir Bhutto.

Bryn Mawr College

brynmawr.edu

  • C’est quoi ? Fondé en 1885, Bryn Mawr College est le tout premier établissement à offrir aux femmes la possibilité de passer des « graduate degrees », et notamment des doctorats. La toute première année comptait 44 étudiantes, et a proposé le premier doctorat en Travail Social.
  • Sur les traces de qui ? L’actrice adulée Katharine Hepburn, la lauréate du Prix Nobel de la Paix Emily Greene Balch, la mathématicienne Ada Isabel Maddison.

Barnard College

cosmopolitan.com

  • C’est quoi ? Face à des établissements comme Columbia qui n’accueillaient que des hommes depuis 230 ans, Barnard College a lui aussi été fondé pour permettre aux femmes d’accéder à l’éducation. C’est l’un des établissements aux conditions d’établissement les plus strictes des Etats-Unis, et n’en demeure pas moins une école très prestigieuse.
  • Sur les traces de qui ? La présidente de HBO Sheila Nevins, la femme d’affaire Martha Stewart, l’espionne soviet Flora Don Wovschin.

Crédit photo : cosmopolitan.com; brynmawr.edu; netpursual.com; heatheratwood.com; campusexplorer.com

Photos

All Content by French District is licensed under a
Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 3.0 Unported License.
© 2017 French District. All Rights Reserved, tous droits réservés.