Le Yankee Stadium, le paradis du baseball

Le Yankee Stadium, le paradis du baseball

Mots Clés :

baseball, Bronx, culture, match, sport, sports, stade, Yankee Stadium, Yankees
Le Yankee Stadium, le paradis du baseball

Nom : de New York. Prénom : Yankees. Domicile : Yankee Stadium, Bronx.

Une lointaine légende urbaine raconte que ma naissance n’est due qu’à un seul homme… Les années 2000 sont synonymes pour moi de mon clonage… Trois papes m’ont rendu visite personnellement… Qui suis-je ? Le Yankee Stadium, foyer mythique de l’équipe de baseball de New York, les Yankees, et symbole du sport à l’américaine.

Go Yankees, Go !

Lorsque Frank Farrell et Bill Devery décidèrent de racheter la franchise de Baltimore en 1903, et habillaient leurs joueurs des célèbres polos blancs à rayures bleues 10 ans plus tard, ils ne doutaient pas que les New York Yankees seraient un jour détenteurs de 27 titres de champions du monde.

Les joueurs New Yorkais n’ont cessé de multiplier les records au cours de l’Histoire : entre le chouchou Babe Ruth qui battait son propre record de 60 Home Run en une saison en 1927 et Louis Gehrig qui en fit 4 en un seul match cinq ans plus tard, les fans ne savent plus de quoi se vanter.

Exploits qui suscitent bien sûr des rivalités, notamment de leurs ennemis jurés crachés de toujours, les Boston Red Sox, qui dure depuis une petite centaine d’années. Lorsque Babe Ruth changeait de maillot, quittant celui des Red Sox pour endosser celui des Yankees, les pros de Boston n’ont plus gagné de World Series pendant 86 ans, frappé par ce qu’on appelle « the curse of the bambino ».

Une telle équipe mérite donc un stade à la hauteur de sa réputation : Le Yankee Stadium est un monument de la culture du show américain. Entre les discours déclamés avec fierté, les hymnes chantés par des bouts de choux, les pirouettes de la mascotte, les demandes en mariage ou les retours « surprises » de marines auprès de leur famille, même les allergiques au sport pourront verser une larme.

Un colosse aux pieds d’argile

Après des années de collocation houleuse avec leurs rivaux les Giants au Polo Grounds, les Yankees obtiennent enfin leur propre petit chez-eux cosy en 1923 (juste en face, pour le côté narquois). Outre la rapidité de la construction (284 jours), l’Old Yankee Stadium se distingue par sa structure inédite à trois niveaux de tribunes, son imposante façade cuivrée, et ses portes solennelles.

Babe Ruth, considéré comme l’un des meilleurs joueurs de Baseball de tous les temps, marque le premier circuit (tour de piste complet en une seule frappe) ce qui vaut à l’édifice le surnom de « La Maison que Ruth a construite » – au grand dam des Red Sox donc.

Une première démolition du stade a cependant lieu dans les années 1970 et il fait peau neuve : la douceur des sièges en plastique remplace le pointu des échardes des anciens sièges en bois, des écrans électroniques affichent fièrement les scores et l’ensemble du stade s’offre une deuxième jeunesse.

Cela n’empêchera pas la construction d’un nouveau stade flambant neuf dans les années 2000, qui s’érigeait aux côtés du Old Yankee Stadium (aujourd’hui démoli). En 2009, 1,5 milliard de dollars et quelques clous plus tard, le nouveau Yankee Stadium voyait le jour.

La folie des grandeurs : Le Yankee Stadium en quelques chiffres

  • 4 étages, 16 ascenseurs, 1074 m² de boutiques abritant plus de 10 millions de dollars de marchandises, un millier d’écrans HD, un panneau d’affichage gigantesque de 18 sur 31 mètres… C’est grand, c’est beau, c’est du bon stade.
  • La capacité d’accueil a diminué, passant de 56 866 à 52 325 sièges, mais la qualité du spectacle s’est améliorée : les fauteuils sont notamment plus larges, et ont désormais tous un porte-gobelet – Personne ne mourra de soif, personne.
  • Trois papes ont visité l’enceinte du stade : Paul VI en 1965, Jean Paul II en 1979 et Benoît XVI en 2008.
  • A partir de 2015, le Yankee Stadium sera le stade officiel d’une seconde équipe : le New York City Football Club. L’équipe new yorkaise de football vient tout juste d‘entrer en Ligue Professionnelle.
  • Parmi les objets que vous ne pouvez apporter au stade : une batte de baseball. Tant pis si la balle vous arrive droit dessus, vous ne pourrez pas montrer votre belle frappe.
  • La pelouse naturelle du stade fait l’objet d’un véritable commerce : L’herbe, dont la variété est celle de la Kentucky Blue Grass, est cultivée dans une ferme du New Jersey et transportée en bandes découpées jusqu’au stade.
  • Petites vessies, s’abstenir… de reprendre 3 fois d’un soda, car le stade n’a prévu qu’un petit WC pour 60 fans dans ses toilettes.

Infos pratiques

  • Visite en groupe de 14 personnes ou moins :
    Toutes les 20mn de 12h à 13h40. (anglais et espagnol)
    Billets réservés en ligne : 20$
    Billets sur place : Adulte 25$, enfants et seniors 23$, gratuit pour les moins de 3ans.
  • Visite en groupe de 15 à 35 personnes :
    Horaires selon les disponibilités le matin de 9h à 11h30 et l’après-midi entre 14h et 16h. (Anglais et japonais) Réservations en avance !
    Adulte 18$, Enfant et seniors 16$, gratuit pour les moins de 4ans.

Détails des prix selon l’emplacement pour les matchs :

NewYork.Yankees.MLB.com

Cliquez ici pour réserver vos tickets.

Yankee Stadium

1 E 161st St
Bronx, NY 10451

NewYork.yankees.MLB.com

Le Yankee Stadium comme vous ne l’avez jamais vu, en survolant New York en hélicoptère. Le tour de 20 minutes passe au dessus du stade.

quotes

C'est pas nous qu'on l'a dit...

Un hot-dog dans un stade de baseball surpasse un rosbif au Ritz.

Photos

Carte

All Content by French District is licensed under a
Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 3.0 Unported License.
© 2017 French District. All Rights Reserved, tous droits réservés.