Dans la peau de Lucky Luke avec ces expériences originales

Il n’y a rien à faire, l’image que l’on se fait d’emblée sur le Texas est souvent celle du pays des ranches, des cowboys solitaires, des barbecues géants, du pétrole et de la série télévisée légendaire qui en parlait si bien. Et on a bien raison, car ce n’est pas un cliché : l’état du Lonely Star, s’il possède de belles villes modernes et de grandes zones urbaines, se réserve encore une belle part d’authenticité dans la région du Panhandle. Enfilez vos santiags et en selle ! On vous emmène la visiter.

Visiter Amarillo

Pour les nuls en géographie, Amarillo (“jaune” en espagnol – pour ceux qui sont aussi nuls en langues) est la ville la plus au nord du Texas, d’ailleurs, on la surnomme “l’étoile du nord”. Située dans les Panhandle Plains, ces plaines superbes et désertiques recouvertes de fleurs jaunes… une zone où vous ne risquez pas de vous retrouver coincés dans un embouteillage donc.

visiter-texas-cowboys-musique-country-barbecues-santiags-palo-duroJadis, Amarillo était la seule ville texane d’importance située sur le trajet de la Route 66 et recevait beaucoup de passage, mais la construction de l’autoroute 40 a largement mis fin à cet afflux de voyageurs. La 6ème rue, dans le quartier historique, est un des derniers vestiges de cette belle époque qu’elle tente de faire vivre à travers de nombreuses brocantes et boutiques d’antiquités.

Un peu plus loin, on peut aller visiter le grand Canyon du Texas (le 2ème plus grand des Etats-Unis), le Palo Duro State Park, qui est grand comme la ville de Paris. La Red River a creusé et élargi les falaises durant 250 millions d’années pour offrir des paysages magnifiques et à perte de vue.

Je vois la vie en Big

Ensuite, direction obligatoire vers le Big Texan, ce restaurant-boutique-ranch devenu une institution texane : de quoi faire votre shopping souvenirs, avaler un vrai burger texan et une bière brassée sur place. On vous conseille les tables à l’étage, (un peu) moins bruyantes.

Et puisqu’on parle burger, les carnivores seront contents de participer au 72 oz Challenge : le principe est simple, être capable d’engloutir un steak de 2 kg (72 oz) en 1 heure chrono pour ne pas avoir à le payer (72$)… Vous trouverez ici les règles du jeu. Plus de 40 000 personnes auraient tenté leur chance depuis la création du restaurant, en 1960, et seulement un millier aurait gagné… À vos marques, prêts, dévorez !

Oh la vache !

Fondée en 1887, Amarillo a d’abord développé la production d’hélium jusqu’à en devenir la première productrice mondiale en 1930. Mais c’est le bétail qui fait la réputation de la ville aujourd’hui, tout comme celle du Panhandle, célèbre pour ces élevages gigantesques. Amarillo vend en effet chaque année plus de 100 000 bêtes sur les marchés à bestiaux, ce qui la met à égalité avec sa voisine Oklahoma City.

Ecouter de la musique country

Si vous êtes un fan de banjo et de voix nasillarde, direction Lubbock. Berceau texan de la musique country aux Etats-Unis, cette ville, au centre du Texas à 2 heures de route d’Amarillo, est connue pour posséder plus de salles de spectacle par habitant qu’Austin. Pour l’info potin, c’est d’ailleurs là, que la fameuse star de country Buddy Holly a grandi.

visiter-texas-cowboys-musique-country-barbecues-santiags-ranchUne fois arrivé dans la “Hub City”, on fonce s’installer dans un des innombrables bars pour s’en mettre plein les oreilles. L’un des plus connus, le Blue Light Live garantit une ambiance 100% festive, 100% texane et produit des artistes country locaux et de grosses pointures du banjo. En prime, vous avez le droit de danser.

Hormis la musique, Lubbock est connu pour abriter l’énorme campus de la Texas Tech University, avec plus de 28 000 étudiants, et, dans une moindre mesure, le Musée National du Ranch, retrace donc l’histoire des ranchs du Texas, des cabanes précaires de pionniers aux immenses demeures des riches propriétaires.

Trouver botte à son pied

visiter-texas-cowboys-musique-country-barbecues-santiags-bottesVous l’aurez compris, la botte est au Texan ce que le cheval est au cow-boy, un indispensable… voire un prolongement naturel. La Santiag peut être d’origine mexicaine ou texane et, traditionnellement fait de cuir de vachette, on la trouve aussi en python, en lézard, en croco ou même en requin…

On trouve au Texas des milliers de boutiques plus ou moins authentiques, alors pour ne pas vous faire avoir et repartir avec de la camelote, lisez plutôt ceci. Une fois que vous aurez appris cet article par cœur, il ne vous manquera plus que le chapeau. Heureusement, vous trouverez tout chez, Flint Boot and Hat Shop à Lubbock, une vraie pointure (!) dans le coin car tout y est fait main et sur-mesure.

Barbecue, mon amour

Comme tout Texan digne de ce nom, l’habitant du Lonely Star State maîtrise la spatule et la braise, et vous, même si vous n’ êtes que de passage, vous devez au moins connaître les rudiments d’un bon barbecue texan. Ici en effet, on ne plaisante pas avec la qualité du matériel et de la viande, la température de la cuisson, l’originalité de l’assaisonnement, la présentation de l’assiette… bref, sans en faire une dissertation, on vous conseille quand de lire cet article qui traite de ce sujet, de la plus importance en terres texanes.

 

Credit photo : Unsplash, Wikimedia

Laisser un commentaire