Sortir en boîte à Manhattan

Sortir en boîte à Manhattan

Mots Clés :

manhattan, night club, sortir
Sortir en boîte à Manhattan

Le petit guide du noctambule dans la ville qui ne dort jamais.

Musique house ou rythmes électro, ambiance intime ou décalée, le temps d’un verre ou jusqu’au bout de la nuit blanche, pour étudiants novices ou quadra confirmés, chacun est sur de trouver la boîte ou danser à Manhattan. Pourtant, être et être vu au bon endroit, le bon jour et avec la bonne tenue demande une pratique assidue de la virée nocturne… ou de bonnes infos. Alors, noctambules, insomniaques et jet-setteurs, prenez quelques minutes avant la tombée de la nuit pour lire ceci.

Un préalable indispensable : Rentrer dans la boîte

Quelle boîte préférer ?

Provocateur

Les stars, le gratin de New York City, les hommes d’affaires trentenaires (ou plus) et les jolies filles greffées à leur bras, se donnent rendez-vous au Provocateur. Il est très (très) dur de passer la porte d’entrée, mais au moins, on ne risque pas d’y croiser des lycéens pré-pubères. N’hésitez pas à commander une bouteille de Dom Pérignon, elles brillent dans le noir, et vous pourrez dandiner en cadence sur des sons house. C’est vraiment l’un des clubs les plus huppés de Manhattan et il mérite le détour.

ProvocateurNY.com

Lavo

Cet article vous est présenté par...
Avec un restaurant italien à l’étage et un club au rez-de-chaussée, le Lavo vous permet de passer une soirée new yorkaise digne de ce nom. Attention, ce n’est pas parce que vous avez dîné au champagne avec homard de l’entrée au dessert (le menu de base, en gros) que vous êtes assurés de rentrer dans le club.
Ne mangez cependant pas trop avant d’y aller car vous aurez alors des difficultés à vos faufiler à travers la foule qui est plutôt dense les weekends.

Lavo.ElectroStub.com

Marquee

Après une dizaine d’années d’activité, le club Marquee a fermé ses portes pour un ravalement de façade complet en 2012, avant de rouvrir un an plus tard, flambant neuf. Les danseurs en herbe apprécient particulièrement la grande fausse de ce club aux hauts plafonds, et les timides ou ceux qui ont un lumbago peuvent se réfugier à l’étage. On trouve de tout dans les différentes salles, de la house au R&B, du rap à la techno, vous pouvez venir avec vos amis, vos voisins et vos collègues de bureau, ils s’amuseront tous.

MarqueeNY.com

Avenue

Ce club au décor complètement décalé fait parfois la fine bouche à l’entrée et porte une attention particulière à votre style ; soyez donc « branchés » et classes. Une fois entrés, on se retrouve dans ce que l’on prendrait pour une cabine de chasseur, avec parquet, murs lambrissés de bois et grands canapés de cuir. Avenue est également un repère de stars new yorkaises ou autres qui dodelinent du chef sur des sons house ou hip hop. Une nuit remarquable en perspective.

Avenue-NewYork.com

Le Bain

Cette boîte se situe dans l’hôtel The Standard, et l’on y passe des soirées toujours sympathiques. Il y a un jacuzzi au 30ème (parfois l’eau y est un peu trouble) et le jeudi est réservé aux hommes et femmes qui aiment les hommes et les femmes avec les soirées gay. Si vous n’êtes pas de la partie, vous pouvez quand même y monter et siroter un cocktail en admirant une vue époustouflante sur la ville.

StandardCulture.com/LeBain

Cielo

Fondé en 2003, Cielo accueille les grands noms de l’électronique, dont les sons semblent amplifiés en raison d’une sono plutôt performante. Les boissons sont un peu chères (9$ pour une bière) mais après 2 ou 3 vous appréciez encore plus la piste de danse. Il peut parfois être difficile de passer l’entrée, mais on n’en attend pas moins d’une boîte du Meat Pack.

CieloClub.com

Tenjune

Fondée en 2006, cette boîte appartient au EMM Group, qui détient notamment les clubs Catch, The Finale et SL à Manhattan. Depuis donc une demi-douzaine d’années, le club accueille oiseaux de nuit et célébrités, et le fait bien. 3 différentes salles produisent 3 sortes de musique différentes, histoire de satisfaire tout le monde.

TenjuneNYC.com

1 Oak

Cet article vous est présenté par...
Un an après son ouverture en 2012, les 1 Oak de New York City et de Las Vegas étaient déjà des succès. Au croisement entre Chelsea et Meat Packing, le club là encore préfère les clients au physique avantageux et au style irréprochable. Avec un décor original et des lumières tamisées, le 1 Oak fait également lounge, et parvient jusqu’à présent à être « unique en son genre » (1 Oak signifie One Of A Kind).

1OakNYC.com

The Griffin

Réputé pour ses gros chandeliers et lustres, le Griffin a vraiment une ambiance bien à lui. Considéré comme un lounge, le Griffin change cependant de casquette tard dans la soirée, et vous autorise à danser sur les tables – C’est ce qui arrive souvent lorsqu’il n’y a pas de piste de danse à proprement parler.

TheGriffinNY.com

Pink (avant Pink Elephant)

Ce club aussi a des petits cousins dans le monde entier, notamment au Brésil et au Mexique. Le Pink a tout d’un club new yorkais, et accueille une foule dressée sur son 31 qui se marche dessus sur un son house de DJs déchaînés. Ce n’est sûrement pas la boîte la plus raffinée de New York City mais on s’y amuse bien quand même.

PinkElephantClub.com/Pink

Bagatelle New York

Bistro Bagatelle continue les festivités, et vous accueille en sortie de boite les dimanches midis. Retrouvez un brunch qui a du punch, où le champagne coule à flots et où l’ambiance ne faiblit pas à mesure que l’après-midi se consume.

Pour ceux qui ont un conflit d’emploi du temps, et préfèrent s’adonner à d’autres activités le dimanche, ils peuvent s’arrêter à Bistrot Bagatelle en semaine ; des soirées sont souvent organisées, et le bistrot ne ferme qu’à 1h du matin du lundi au mercredi, et 2h du jeudi au samedi.

Infos pratiques : BistrotBagatelle.com

 

Quelques conseils…

Après le shopping, coiffeur, mani-pedi pour être impeccable jusqu’aux bouts des ongles… Maintenant, comment être sûr de passer la porte d’entrée ? Pas toujours évident.

  • Si vous venez en troupeau, privilégiez une composition féminine pour avoir les faveurs du physio à l’entrée.
  • Le bon plan pour les dames est de venir avec un promoteur. Le concept est simple ; les filles rentrent gratuitement en boîte et sirotent des cocktails à l’œil tout au long de la soirée, et le promoteur assure à la boîte, contre rémunération, la présence de demoiselles, de préférence au physique facile.
    Donc, soit vous connaissez un de ces professionnels de la nuit et vous profitez d’une entrée, table et boissons gratuites, soit vous prenez le risque de vous planter devant le club vers minuit et d’en trouver un sur place.
  • Si vous venez en solo, une tenue correcte est de rigueur : exit les Moon boots et les moufles, vous êtes à New York, certes, mais il convient de se vêtir le soir. Chemise, pantalon, et bien sûr, stilletos pour les demoiselles et enfin une robe (celle que votre maman prend pour un T shirt).
  • Arrivez tôt – vers 23h30 – pour éviter ainsi de piétiner pendant 45 minutes dans la file. A ceux qui se sentent ridicules car ils sont les premiers, dites vous qu’il en faut bien un de toute façon.
  • Enfin, inutile de tapoter l’épaule du videur en lui glissant un billet de 1$ en lui faisant de l’œil, il risque de le prendre comme une insulte et de vous recaler à l’examen de passage. Soyez na-tu-rels, on vous dit.

Carte

All Content by French District is licensed under a
Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 3.0 Unported License.
© 2017 French District. All Rights Reserved, tous droits réservés.
  • Pascal

    Salut à tous,
    Je suis journaliste pour un mag de tourisme, et je chercher à rencontrer des gens dans la mode, le design, la photo pour mon sujet, mais aussi des bons plans, des adresses que vous aimez… je serai à NYC avec un photographe et une styliste. On cherche aussi un modèle homme et femme pour un édito. Du 09 au 16 janvier 🙂